Pétrole et gaz L’Égypte
Egypt oil and gas

Pétrole et gaz L’Égypte

L’Égypte est considérée comme un important producteur de pétrole et de gaz en Afrique du Nord. Le ministère égyptien du Pétrole est l’autorité gouvernementale responsable de la réglementation et du développement de l’industrie pétrolière et gazière en Égypte. Le ministère égyptien du Pétrole agit par l’intermédiaire de deux entités majeures dans les domaines pétrolier et gazier. La première est la Société pétrolière générale égyptienne (EGPC) qui est une entité publique réglementant l’industrie pétrolière en Égypte. La seconde est la Société égyptienne public de gaz naturel (EGAS), qui est une entité privée détenue par l’EGPC chargée de réglementer l’industrie du gaz en Égypte. L’EGPC et l’EGAS se concentrent sur les activités pétrolières et gazières, adaptant un plan d’action efficace pour organiser et gérer les activités des ressources pétrolières et gazières en Égypte. L’EGPC et l’EGAS sont engagées dans un large éventail d’activités, y compris en amont (exploration et exploitation (forage et production de pétrole et de gaz) et en aval (traitement, transport, distribution de pétrole et de gaz sur le marché intérieur et commercialisation de celui-ci).


En vertu de la Constitution égyptienne, toutes les ressources pétrolières et gazières sont sous le contrôle de l’État. En conséquence, seul l’État peut accorder des droits d’exploration et d’exploitation des ressources pétrolières et gazières aux investisseurs intéressés. Les droits d’exploration et d’exploitation des ressources pétrolières et gazières sont accordés sous la forme d’un accord de concession. Le contrat de concession est délivré en vertu d’une loi. La loi portant accord de concession autorise le ministre du Pétrole à conclure l’accord de concession entre l’Égypte, l’EGAS ou l’EGPC (selon le cas) d’un côté, et la société contractante disposée à entreprendre les activités d’exploration et d’exploitation à partir de l’autre côté. Tous les accords de concession sont publiés au Journal officiel égyptien et suivent un format standard, avec une légère déviation dans chaque accord.


Outre l’accord de concession pertinent, les opérations d’exploitation pétrolière et gazière sont régies par la loi n° 66 de 1953 sur les matériaux combustibles (la loi sur les matériaux combustibles). En l’absence de toute règle légale dans le cadre du contrat de concession concerné, les opérations d’exploration et d’exploitation seront soumises aux règles de la loi sur les matériaux combustibles, à ses règlements d’application et aux arrêtés ministériels connexes, le cas échéant.


Le ministère égyptien du Pétrole est l’autorité gouvernementale responsable de la réglementation et du développement de l’industrie pétrolière et gazière en Égypte. Le ministère égyptien du Pétrole agit par l’intermédiaire de l’EGPC et de l’EGAS.


Et pour soutenir les investissements, l’Égypte a signé de nombreux accords d’investissement historiques. Par exemple, l’Égypte est partie à l’accord portant création de la Société arabe pour les investissements pétroliers et à l’accord sur le prêt et la garantie des investissements dans le gaz naturel entre l’Égypte et la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD). En outre, l’Égypte a signé des accords d’investissement bilatéraux avec différents États comme le Canada, le Japon, la Corée du Sud, la Chine, l’Italie, la Suède, la Grèce, les Pays-Bas, la Suisse, la France, le Royaume-Uni, l’Espagne et d’autres.


Le droit d’explorer et d’exploiter le pétrole et le gaz est accordé par le gouvernement sous la forme d’un accord de concession entre la société contractante adjudicataire (le contractant), l’État égyptien représenté par le ministère du Pétrole et EGAS/EGPC, selon le cas. . À cet égard, les entrepreneurs doivent remplir certaines conditions financières et techniques pour obtenir la concession. L’entrepreneur n’a pas besoin d’être une entité égyptienne. En outre, l’EGAS ou l’EGPC annonce généralement un appel d’offres à toutes les sociétés intéressées à exercer des activités d’exploration et d’exploitation sur le territoire égyptien.


De plus, en vertu du modèle de contrat de concession, le contractant est tenu d’avoir un bureau en Égypte à destination ou à partir duquel les notifications relatives à la concession doivent être faites. Dans la pratique, les sociétés pétrolières et gazières étrangères établissent une succursale pour exploiter leurs activités ou leurs concessions en Égypte par l’intermédiaire de la succursale. Bien que l’établissement d’une succursale soit un processus simple, il faut généralement un certain temps pour le terminer. L’enregistrement typique d’une succursale prend généralement environ six mois à compter de la date à laquelle tous les documents requis sont présentés à l’organisme de réglementation compétent.


En règle générale, la succursale établie pour des entités étrangères en Égypte, autres que les succursales d’entités étrangères opérant dans le secteur pétrolier et gazier, ne peut pas employer des ressortissants étrangers pour plus de 10 % de ses effectifs (à l’exclusion des ressortissants étrangers employés en tant que dirigeants) ni les rémunérer plus de 20 % de la masse salariale. Cependant, il existe un régime d’emploi différent dans le modèle de contrat de concession, qui s’applique aux succursales de sociétés étrangères opérant dans le secteur pétrolier et gazier. Ce régime diffère selon les activités requises par le contrat de concession, comme suit :
25 % du nombre total d’employés et d’entrepreneurs employés dans les opérations pendant la phase d’exploration (par exemple, forage, approfondissement, ingénierie, construction et installation) doivent être des ressortissants égyptiens ; à condition toutefois que l’EGPC soit autorisé à détacher auprès du contractant (c’est-à-dire à transférer temporairement un fonctionnaire ou un travailleur à un autre poste ou emploi) jusqu’à 15 pour cent de ses employés selon les besoins du contractant.
75 % du nombre total d’employés et de sous-traitants employés dans les opérations pendant la phase d’exploitation doivent être des ressortissants égyptiens ; à condition, toutefois, que l’EGPC ait le droit de détacher auprès de l’entrepreneur 15 % du nombre total d’employés et d’entrepreneurs employés dans les opérations pendant les activités de production, conformément aux exigences de l’entrepreneur.


L’Égypte a réussi à attirer des investissements étrangers et à nouer des partenariats avec de grandes sociétés pétrolières et gazières internationales. Le succès de ces partenariats est dû au soutien continu du gouvernement et a été renforcé par de nombreuses raisons qui font de l’industrie énergétique égyptienne un lieu d’investissement souhaitable. Il s’agit notamment d’un secteur pétrolier développé, d’un emplacement stratégique et d’une législation favorable.


Au cabinet d’avocats ALZAYAT, nous pouvons vous aider au cas où vous souhaiteriez investir en Égypte dans le secteur du pétrole et du gaz. Nous vous conseillerons tout au long de la procédure d’appel d’offres, des négociations de l’accord de concession et des exigences d’incorporation de la succursale en Égypte, telles que l’emploi de ressortissants ou d’étrangers.
En cas de questions supplémentaires, n’hésitez pas ànous contacter.


Le cabinet d’avocats international alzayat est l’un des rares grands cabinets d’avocats à avoir une clientèle privée mondialement sophistiquée. Nos ressources mondiales inégalées nous permettent d’offrir un service complet à guichet unique pour répondre à tous les besoins de nos clients, peu importe où se trouvent leurs actifs ou les membres de leur famille dans le monde. Ils font aussi de nous des personnes particulièrement qualifiées pour traiter des litiges complexes et multijuridictionnels, c’est pourquoi nos clients nous ont choisi pour traiter certains des plus énormes cas dans ce domaine.

Nos avocats spécialistes ont une vaste expérience dans le traitement des différends de cette nature et sont classés dans  » The Legal 500 » ,  hg.org  et  Global Law Expert   comme meilleurs experts dans ce domaine. pour toute autre demande, n’hésitez pas à nous contacter.