Succession en Suisse

Succession en Suisse

Succession en Suisse

L’héritage en Suisse suit un ensemble de règles très complexes, ce qui en fait un sujet complexe et souvent déroutant pour ceux qui ne connaissent pas les lois du pays. La Suisse est un pays de droit civil, ce qui signifie que les lois sont écrites et basées sur les codes civils, c’est pourquoi le système juridique fonctionne différemment de ceux des pays de common law. Par conséquent, le fonctionnement de l’héritage dans ce pays peut être très différent de celui d’autres pays. En Suisse, les lois sur les successions sont déterminées par le droit cantonal ou local du canton ou du district où se trouve la succession. Cela signifie que chaque canton peut avoir des lois et des règlements différents sur qui est éligible à hériter, combien ils peuvent hériter et quand ils peuvent réclamer leur héritage. Par exemple, dans certains cantons, les enfants ont automatiquement le droit d’hériter d’une part proportionnelle de la succession de leur parent décédé, alors que dans d’autres cantons, la part d’héritage est prédéterminée par la loi. Chaque canton